SERVICE CLIENT
04 77 02 06 70
Votre projet est urgent?
0 826 107 170

DEVIS GRATUIT

Contact

COMMENT L’EAU POTABLE EST DISTRIBUÉE

Depuis tout temps, la question de la distribution de l’eau a été posée. Bien avant la Rome Antique jusqu’à nos jours, des défis technologiques ont été résolus. Avec l’arrivée des technologies modernes, on fournit aujourd’hui une eau de qualité avec toutes les sécurités sanitaires.

Les débuts de la distribution de l’eau

Depuis tout temps, l’homme s’est posé la question suivante : « comment amener l’eau au plus près ? ». Les premiers à avoir réfléchi, sont les Perse. Le canal de Darius qui relie la méditerranée à la mer Rouge a été imaginé il y a 2500 ans. L’irrigation et la gestion des eaux dans les villes et les campagnes ont été aussi une préoccupation pour l’empire Romaine. Elle est encore symbolisée de nos jours par le majestueux pont du Gard. Au premier siècle, cet aqueduc a été construit pour alimenter la ville de Nîmes en eau douce.

Un défi technique

Le gaspillage est très important lors du transport. En France, il est de 15 à 20% et il peut atteindre 70% au Mexique. Le transport de l’eau est un défi technique majeur. Cela s’explique essentiellement par des fuites sur le réseau. Difficiles à détecter ou à réparer, elles s’occasionnent de fortes pertes.

La supervision informatique

Pour limiter ces pertes, la technologie a pris place dans la distribution de l’eau. La supervision et les outils informatiques ont permis de diminuer ces pertes. Tout au long du réseau, des capteurs sont positionnés. Etude acoustique pour les bruits de fuite. Sonde de contrôle pour la qualité. Ces solutions ont permis d’abaisser les gaspillages.

Le suivi en temps réel

Ce déploiement technologique a permis le suivi de la qualité de l’eau en temps réel. Des superviseurs peuvent connaitre la conductivité, les teneurs en sels minéraux et le taux de chlore actif. A l’intérieur des canalisations la pression et la température sont surveillées de manière continue. Les techniciens peuvent déterminer avec précision, l’Age de l’eau et combien de temps elle est restée dans le réseau ainsi que sa provenance.

La traçabilité de l’eau

Pour la sécurité sanitaire des usagers, la traçabilité est une grande innovation de ces dernières années. La technologie a fortement contribué à cette fonction. La meilleure connaisse des réseaux permet de mieux suivre l’eau. Grâce à la modélisation informatique, on crée des logiciels capables de recouper les données et les remarques des clients. Ces informations permettent de meilleures interventions techniques.

Qui distribue l’eau en France

69 % des services d’eau potable et 77 % des services d’assainissement sont gérés en régie. Toutefois, ces taux sont très différents si on considère la population desservie : 61 % de la population sont desservis par un service d’eau géré dans le cadre d’une délégation de service public, et 53 % de la population sont couverts par un service d’assainissement en gestion déléguée. (Source : étude BIPE octobre 2015) Chaque année, 800 contrats de délégation de service public sont remis en concurrence. Parmi ceux-ci, on constate que le bilan entre un retour en régie pour les DSP, et un passage en DSP pour les régies est neutre.

On dénombre 3 acteurs majeurs sur le marché de l’eau en France : Veolia, Suez et la Saur. La plus ancienne d’entre elles, Veolia existe depuis plus de 160 ans, et représente avec Suez deux groupes à rayonnement mondial.

La distribution de l’eau dans le monde

En France, nous ne sommes pas à plaindre. Grâce à ces entreprises notre eau est excellente. Mais à l’échelle de la planète, des nombreux écarts existent. Les pays d’Afrique ou d’Amérique centrale manquent d’infrastructure de production d’eau potable. Le développement des réseaux est aussi à déployer.

A lire aussi :

https://www.aquafontaine.fr/actualite/l-eau-du-robinet

https://www.aquafontaine.fr/actualite/l-eau-gazeuse

l’exigence qualité de l’eau