SERVICE CLIENT
04 77 02 06 70
Votre projet est urgent?
0 826 107 170

DEVIS GRATUIT

Contact

LA BIODIVERSITÉ OU LA DIVERSITÉ DES ÊTRES VIVANTS ET DES ÉCOSYSTÈMES

Composante essentielle de la biosphère. Le pluralisme des organismes vivants est la doctrine de la biodiversité. C’est une émanation de la vie sur terre et des ses énénergies renouvelables. Dans le reste de l’univers rien n’a encore de comparable.

La terre, un spécimen unique !

Couleurs, reliefs et multitudes d’espèces fond de la terre une planète unique. Vue du ciel, peut-on imaginer autant de richesses ? La vie caractérise cette grande maison. Du grand au petit, en passant par le beau et le moche, la terre surprend encore.

Source du vivant et aussi une protection

La production d’oxygène est assurée par les océans et la forêt. Le fait de garder le Carbonne réduit l’impact des gaz à effet de serre. Une barrière naturelle est formée par les massifs coralliens, évitant la montée des eaux. La régulation thermique de la planète est assurée par les arbres. Ils absorbent l’eau pendant les pluies et la redistribuent pendant les chaleurs. La pollinisation est réalisée par les abeilles. Cela représente 70 % des cultures consommées par l’homme.

L’homme et la biodiversité

Le dernier arrivé sur terre est l’homme. Plus évoluer, intelligent, il n’a pas su vivre en harmonie avec les éléments. Ce que savent bien faire les autres espèces. L’homme serait-il un parasite ? Jusqu’au 18eme siècle, il pensait que la nature était inépuisable. Modification des équilibres naturels et exploitation massive des ressources ont été de mise. La prise de conscience a mis en évidence qu’il ne pouvait pas se placer en dehors du vivant.

La chaine alimentaire

La chaine alimentaire fait partie de la biodiversité. Les petits sont mangés par les gros. Cela se fait dans un équilibre absolu. Seules les plantes se suffisent à elles-mêmes grâce à la photosynthèse. Dans la biodiversité, la chaine alimentaire est harmonieuse. L’homme est le trublion, car il a cassé cet équilibre. La menace de certaines espèces n’a jamais été aussi forte. L’homme est responsable pour la plupart d’entre elle.

Conséquence de la disparition du vivant

En 2000, le bouquetin des Pyrénées a disparu. La chine tente de réintroduire le Panda. La forêt Amazonienne est ravagée. Les coraux se meurent. Ces disparitions vont avoir une résonnance dans la biodiversité. C’est une micromécanique qui commence à gripper. Même, si l’homme a mis moins de 200 ans pour dégrader ce qui a été construit en 4 milliards d’années, il faut aujourd’hui stopper l’érosion.

Les zoos un rôle dans la bio diversité

Qui l’aurait cru ! Oui les zoos ont un rôle à jouer. Ils permettent d’assurer une conservation des espèces. C’est un outil de communication auprès des nouvelles générations. La protection et la réintroduction d’animaux menacés sont possibles grâce à ce type de structure.

L’Humain doit le respect

On peut encore sauver. Ce qui a été accompli en 4 milliards d’années est exceptionnel. La diversité des vivants est liée à nous. Utiliser avec modération les ressources de la biodiversité fait partie maintenant de nos priorités. Cela va passer par la modification de notre comportement. La consommation de l’eau et de l’énergie devra se faire de manière régulée. Chasse et pêche, mais également le fonctionnement sociétal devront changer dans les années à venir.

A lire aussi :

https://www.aquafontaine.fr/actualite/le-rechauffement-mondial

La biodiversité comment la protéger et la préserver ?