Votre projet est urgent?
0 826 107 170

DEVIS GRATUIT

Contact

LA POTABILISATION DE L’EAU

Dangerosité de boire de l’eau non potable

Il est clair qu’une eau non potable est dangereuse pour la santé. En France, il n’y a pas de gros risques. Le cas d’empoisonnement n’existe plus. Le fait d’ingérer une eau souillée va engendrer de simples diarrhées. La désinfection de l’eau avec chlore est indispensable pour assurer une bonne qualité de l’eau.

L’Oise à la point de technologie pour la potabilisation de l’eau

En région parisienne une usine de traitement bénéficie de toutes les dernières innovations. Cette station de filtration élimine 95% des particules en suspension. La première étape est d’alourdir ses particules en les coagulants.

La désinfection s’ensuit pour détruire les bactéries présentes. L’étape de filtration est sans doute le clou technologique. Cette station d’épuration de l’Oise est capable de filtrer au nanomètre.

Entre l’entrée et la sortie de l’eau, il s’est écoulé 8 heures. Elle capable de fournir de l’eau potable aux 800 mille habitant de la banlieue nord de Paris.

Le prix de l’eau potable

  • L’eau est une ressource non illimitée. Elle représente une valeur et le fait de la rendre potable une valeur ajoutée.

L’eau la moins chère de France

Rendre l’eau potable a un coût. Depuis quelques années les prix ont été revus à la baisse dans certaines grandes villes et communes de France. Le prix au mètre cube a baissé de -24 % à Gap de 56% à Antibes. Cela a été possible en renégociant les prix avec les entreprises en délégation de services publics ou en revenant sur des régies publiques.

Entretenir le réseau pour limiter les coûts

La maintenance des réseaux d’eau est une variable qui a pris de l’importance depuis ces dernières années. Les fuites représentaient de grosses pertes financières. Grâce à des travaux de rénovation, les réseaux d’eau ont été améliorés.

Rendre l’eau potable en milieu hostile

En pleine nature il faut quand boire. Si la réserve d’eau s’épuise que fait-on et comment ? Attention, les techniques présentées ne garantissent pas une eau dépourvue de toutes bactéries.

Prélever de l’eau dans la nature pour la boire

Rendre l’eau potable en randonnée ou en camp est plus compliqué. Dans la nature, il est conseillé de la prélever lorsqu’elle est en mouvement. L’eau stagnante facilite le développement des bactéries. Mais elle n’est pas encore buvable.

Le matériel existant pour la filtration

SI vous êtes un randonneur aguerri, vous avez surement acheté des solutions adaptées à vos besoins. Les pastilles de désinfection sont chères mais très efficaces. Les filtres disponibles dans les boutiques spécialisées sont aussi intéressants. La capacité de filtration est grande et le prix plus attractif. Il existe également le stéri-pen. C’est une sorte de lampe uv qui vous permet de détruire les bactéries.

Sans matériel, comment fait-on

Comment fait-on quand on est la koh-lanta. On boit son urine ? Non, ce n’est pas bon car l’urine c’est du pipi. Plus sérieusement, on peut se fabriquer un filtre à charbon. C’est très efficace et relativement simple.

Il faut une du gravier et des cailloux plus gros. Du charbon, du sable et un morceau de tissu. Vous coupez une bouteille en plastique en 2. Vous retournez et emboitez la partie du haut de façon à créer un entonnoir. Vous disposez le tissu, puis le sable, le charbon et les graviers. L’idéale après cette étape de filtration est de faire chauffer l’eau dans une gourde en aluminium pour que la chaleur détruise les bactéries.

A lire :

http://www.routard.com/guide_dossier/id_dp/9/num_page/4.htm

https://www.aquafontaine.fr/actualite/la-qualite-de-l-eau

Pompe de filtration d’eau pour randonneur